Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

LA DEMISSION D’OTTO PFISTER 

Après toutes les attaques dont il a fait l’objet depuis son arrivée à la tête des lions indomptables en octobre 2007 ,l’allemand OTTO PFISTER  a rendu sa démission avant-hier à BRUXELLES au directeur administratif des lions indomptables chef de la délégation camerounaise  en vue  du stage de l’équipe nationale de football du Cameroun MR NGUIDJOL ,refusant  de quitter  la zone internationale, informé de cette situation de crise LE MINISTRE DES SPORTS MR AUGUSTIN EDJOA est attendu EN Belgique  dans les prochaines  heures , des tensions dont  les lions auraient pu être épargné ;

Le chaos que nous avons essayé d’anticiper en nous opposant à la mise en place de ce collège d’entraineurs tant cher à l’intelligence et à la sagesse de ROGER MILLA plus par crainte d’une instabilité autour des lions que par  l’adhésion au projet de  MR  OTTO PFISTER et  par respect pour les institutions est entrain de s’installer et risque comme nous l’avions annoncé de porter  un préjudice plus lourd que seul OTTO PFISTER ne devra pas être tenu pour responsable ;

Nous avions pensé que l’unité nationale pouvait primer et que les stratégies partisanes et querelles personnelles pouvaient un instant se taire et laisser place au sens des responsabilités mais hélas que non ,dans notre pays pour certains l’ordre est dans le désordre  et la planche savonnée du coach démissionnaire  risque de miner un groupe qui ne demandait que des moyens pour mieux réagir et des moyens que certains torpillent pendant que d'autres  se bousculent à ne pas leur donner, parce que  ils veulent en faire une risée , la tension va certes monter à TUBIZE à la fin de la semaine lorsque tout le groupe des lions désirés ou non désirables sera réuni mais il est une chose qui est certaine à ce stage et dans ce vestiaire certains noms  risquent bien qu’illustres de ne pas être les bienvenus .

La démission de l’entraineur camerounais était prévisible car il l’a déjà fait par le passé avec le TOGO un  comportement connu  dans son naturel   ne nous surprend pas ,inévitable  car c’était une question de temps car il ne faisait l’unanimité qu’au sein de son groupe et pas ailleurs comme PIERRE LECHANTRE , DEPIREUX  qui ont été les premiers à subir la loi de la planche savonnée de notre cher penseur .

Si le Cameroun continue de croire que la pensée de  MR MILLA dans la réflexion sur les questions de notre football national est la seule et unique piste alors nous fixons nous même nos limites dans la subjectivité , un entraineur n’aurait-il pas suffit pour épauler l’allemand ,pourquoi 3 ? parce qu’il fallait coute que coute un collège un élément  de discorde et de cafouillage  et  nous voila en plein dedans ;

Mais la question des hommes clés n’est pas à éluder parce que dans cette sélection du Cameroun il y en a  les hommes référence ,ceux sur qui l’ensemble des résultats reposent en cas de défaite ,ceux sur qui les boulets tombent quand tout va mal et maintenant  que OTTO PFISTER est parti , sommes nous plus  convaincus que demain nous auront un fond de jeu ?

Va-t-on au sein de la FECAFOOT  soumettre les candidatures des 3 entraineurs qui composent le collège à la commission d’urgence  pour valider leur prise de fonction ?

si cela n’a pas été fait pour qu’ils deviennent des adjoints c’est que ce processus de désignation n’est pas incontournable et surtout au nom de la raison d’état ; quel place occupent-ils sur la short list de la FECAFOOT que de tapage ,tout ça pour ça .

QUI peut nous assurer que demain nous gagnerons tous nos matches, qui peut parier sa fortune sur la qualification du Cameroun pour l’Afrique du sud en 2010 ? le football n’est pas une science exacte et tant que le doute existe rien n’est vérité ;

Les lions ont besoin de sérénité pour relever la tête et nous regrettons qu’ils soient prisonniers  de la guerre des égos ,de la jalousie ,et de l’inqualifiable cabale des corrompus ;

Maintenant les questions sont simples , qui va diriger les lions ?les adjoints avaient ils le droit et la crédibilité de confectionner une liste des joueurs en restant dans leur canapé au Cameroun sans voyager ?

Ont-ils failli dans leur devoir de cohésion en rompant avec  le rapport de subordination qui sied à une fonction d’adjoint ,ont ils été utilisé pour effectuer les basses œuvres de ce que personne n’osait exécuter en public ?

Il a été  évoqué l’influence de SAMUEL ETOO ,sur les listes du sélectionneur dorénavant nous osons espérer que les manipulateurs d’opinion que cette situation a servi sauront nous  trouver des solutions au véritable conflit de génération qui couve actuellement dans la tanière des lions entre MILLA  et la bande de jeunes en place  dont aujourd’hui dépend le sort de la nation ,et les craintes de la hiérarchie administrative de voir les joueurs boycotter le collège des entraineurs sont justifiées mais ce ne sera pas une première au  sein des lions car MILLA  lui-même ne lui avait pas accordé de considération en 1990.

les sélections par téléphone portable que nous avons tant décrié seules pouvaient soutenir une telle initiative ; nous attendons l’arrivée de MR LE MINISTRE DES SPORTS pour définir les rôles ou ramené l’allemand au respect de son contrat une éventualité mince dans sa probabilité ;

alors on croise les doigts pour la suite et souhaitons bonne chance aux lions indomptables.

LES RAISONS DE MON DEPART

Chers Camerounaises et Camerounais,

Par la présente, je souhaite exprimer ma position sur ma démission publique de la tête de l’encadrement technique des lions indomptables du Cameroun. Je fais ceci afin de mettre fin aux différentes supputations et interprétations basées sur les entretiens que j’ai pu donner ces derniers jours. Je souhaite que les choses soient claires car je pense aussi que le peuple Camerounais mérite de connaitre la vérité.

 

La raison pour ma démission est simple - Avec la création d’un collège d’entraineurs pour gérer les Lions Indomptables, on m’a mis dans une situation dans laquelle je ne pouvais plus être responsable pour mes choix, décisions, et résultats. Ce qui rendait la situation impossible à gérer, c’est le fait que les entraineurs qui ont maintenu une opposition flagrante, accompagnée de critiques destructives contre notre équipe et ma personne pendant des mois, notamment à travers la fameuse commission Milla sont soudainement promus en tant que mes adjoints. En somme, on m’a demandé d’être le leader d’un collège d’entraineurs dont certains avaient publiquement demandé ma tête. Ceci dit, cette reforme a été faite sans me consulter.

Le Cameroun a un énorme potentiel et se qualifiera pour la Coupe du Monde 2010, si et seulement si l’équipe est entourée d’une union totale et sacrée. J’ai essayé de travailler avec les nouveaux adjoints ; mais nos premières séances de travail à Yaoundé ont démontré que ces derniers étaient en position de blocage complet contre ma mission, ma philosophie et mes objectifs. La composition de ce collège d’entraineurs avec moi à sa tête garantissait une source de conflit permanent au niveau du staff technique, le « cerveau » de l’équipe. Et si le « cerveau » d’une équipe ne converge pas dans la même direction, les performances et l’ambiance au sein du groupe s'en ressentent immédiatement. C’est une mission impossible sur le plan technique et psychologique.

J’ai décidé de sacrifier mon rêve d’aller en Coupe du Monde sur la terre Africaine avec le Cameroun pour le Cameroun, pour mettre un point final à ce conflit et les éclats garantis qui en découleraient durant une période de qualification pendant laquelle la concentration et l’union totale est primordiale. Ma décision de démission, je dois vous le dire m’a fait très mal, car j’éprouve un amour et respect incomparable pour le Cameroun, et les Lions Indomptables, qui sont devenus ma famille. Je tiens aussi à remercier le peuple camerounais et tous mes amis au Cameroun pour les succès qu’on a acquis ensemble.

Bonne chance les Lions

Otto Pfister