Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

« NUL N’ EST PROPHETE EN SON PAYS »

L’équipe nationale du Cameroun à défaut d’être performante sur le terrain se distingue particulièrement par l’activité de ses administrateurs et leur obstination à trouver un sélectionneur étranger .

Mais pourquoi est il  si impératif de voir un étranger sur le banc des lions comme pour OTTO PFISTER est  ce devenue une affaire de commission ou de commissions ?

La nomination d’OTTO PFISTER qui avait porté une sacrée entorse au processus fédéral de mise en place du sélectionneur a entrainé les lions dans une guerre de pouvoir qui ne demandait pas mieux que si peu pour voir le jour et mettre en évidence farouchement les intérêts non avoués des différents protagonistes.

Après HUGO BROOS,TIGANA,  LOTHAR MATTHAUS,JUANDE RAMOS  ou  un autre nous pensions les lions à l’abri du chaos et de l’incertitude dans l’organisation mais NON !

Si le crucial rendez vous du mois de septembre ne fait pas peur aux décideurs de qui doit diriger  les lions indomptables ,il est de notre devoir de citoyen de dénoncer les disfonctionnements , d’interpeller les consciences  et de sensibiliser les esprits sur une initiative aussi risquée que périlleuse comme si l’instabilité au sein des lions servait une noble cause cachée.

La nomination de THOMAS NKONO le 1 juin 2009 en remplacement expéditif de OTTO PFISTER la mise en place du collège d’entraineurs qui a suivi la défaite des lions à Accra sont des évènements suffisamment alarmant dans la vie d’un groupe qui n’a  besoin que de calme ,de sérénité ,et de tranquillité pour que chacun retrouve ses esprits.

Changer de sélectionneur à la tête des lions avant septembre parait simple et serait même simpliste, mais une telle manœuvre serait un risque supplémentaire à prendre pour qui veut en assumer les conséquences si la mayonnaise venait à ne pas prendre ,attention !!!

nous sommes  là dans une science très inexacte.

Le sélectionneur n’aura pas le temps nécessaire  requis pour  l’évaluation des joueurs  dans le circuit car les championnats seront en retour de vacances et les hommes sans réels repères qu’il s’appelle X ou Y ;

or ce qui rend une organisation compétitive et meilleure qu’une autre c’est la maitrise du détail ;

Avec un nouvel entraineur étranger nous allons vers un plagiat imminent de ce que nous voulons éviter , il est important de ne pas faire n’importe quoi sous prétexte que ;

L’Egypte n’est elle pas championne d’Afrique avec  SHEHATA comme sélectionneur ,elle est aussi dernière de sa poule avec 1point ,mais lui est toujours en place malgré l’élimination des pharaons en phase de poule de la coupe des confédérations.

Pourquoi l’équipementier PUMA n’a-t-il pas posé des conditions à l’EGYPTE ?ni à l’Italie ? alors pourquoi devrait il en être ainsi pour le Cameroun ? pourtant les lions ont dans leur effectif le plus emblématique des  footballeurs sous contrat publicitaire avec le même équipementier ,sauf si une campagne de  publicité en préparation le juge nécessaire pour un intérêt commun mais !

quand  les commissions s’en mêlent les discours changent et la pauvre commission perd le nord;

Mais ce qui est déplorable dans le système de gestion de l’équipe du Cameroun c’est que les enfants et les hommes qui   ont construit ce mythe n’ont pas le respect des administrateurs  et décideurs qui ne mesurent  parfois pas que «  quand l’heure est grave on ne peut se reposer  que sur les siens »

La religion jadis  que l’étranger nous a apporté en français, en portugais, en allemand nous apprenant « notre père  »aujourd’hui nous la pratiquons en BETI,  en DOUALA ,en BAMILEKE ou autres  dialectes encore sans que rien ne change dans notre foi intérieur ,pour le football ce sera  pareil les nôtres sauront le transmettre car il ya un temps pour chaque chose .

Si FRANCOIS OMAM BIYIK n’est pas demandeur  d’un poste ,si JOSEPH ANTOINE BELL est suffisamment qualifié pour y parvenir, ou si THOMAS NKONO qui est actuellement en poste a l’expérience requise l’ancienneté et la connaissance des lions tous autant que AKONO ,KAHAM, MILLA ,KUNDE ou d’autres ,la reconnaissance ne doit pas être le critère retenu pour le casting ou le choix des hommes mais plus tôt la capacité ,la détermination, la foi et la patrie, ces valeurs qui les ont habité sous la tunique ;

En 2005 souvenez vous le Cameroun tout entier était abasourdi , quand les uns pleuraient après notre défaite, la vie d’ARTUR JORGE continuait  sans remous ,voila ce qui sépare un étranger et un patriote ils ne versent  pas les mêmes larmes et n’ont pas toujours eu le même traitement ,comme nous précisent ces  images ;

il ya aussi  que parfois  les images révèlent la vérité d’un patriote au service de son pays et  celle d’un mercenaire opportuniste en quête de notoriété et de reconnaissance quand sa propre nation lui a tourné le dos ;

« Nul n’est vraiment prophète en son pays »