Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

L’OPINION, LA NECESSITE ET LA CONTROVERSE

Nous voila dans un ordre nouveau !nous voila dans une ère nouvelle nous osons espérer ,les signes sont nombreux, car  depuis près de 6 ans ACHILLE EMANA n’avait jamais livré un match de 90 mn avec les lions indomptables du CAMEROUN et pourtant à voir sa prestation à KLAGENFURT en Autriche il en avait sous la pédale, depuis plus de 10 ans RIGOBERT SONG n’avait jamais été autre  que l’emblématique capitaine des lions indomptables et ce n’était pas qu’un honneur c’était ce qu’il incarnait au yeux de tous ,ce qu’il incarne toujours aux yeux du peuple et ce qu’il est aux yeux du monde  par son exemplarité sa foi son courage et sa vision de la nation  qui lui permet en temps critique de se sentir prêt de chaque camerounais dans ses attentes de chaque fan  dans les gradins il est au sein des lions la vibration du peuple, notre esprit combattant ,car on n’est pas Capitaine des lions indomptables de Cameroun  par circonstance mais on nait naturellement CAPITAINE  on ne le devient pas  et même si on laissait les joueurs voter leur capitaine sauf prime à la corruption il arriverait largement en tête des suffrages mais!!!

LES LIGNES ONT ENFIN  BOUGE !

Avec l’arrivée d’un nouvel entraineur  ce qui se passe aujourd’hui au sein des lions était chronologiquement prévisible ,dans la lettre à PAUL LE GUEN ses évènements y étaient annoncés comme la chronique d’une révolution à venir de ce que l’opinion attendait ,souhaitait et appelait de tous ses vœux  :le changement

Alors nous devons tous accepter le changement sans esprit conservateur et nous remettre en question surtout quand tous nous savons dans notre for intérieur que la nation a plus que jamais besoin de ses fils les plus valeureux , de son icône le plus combattant dans cette phase de son histoire ,alors personne ne doit baisser les bras, la remise en question est la force de retournement d’un champion ,’’oui personne n’est condamné ‘’et de ce que nous attendons de chaque lion, SONG est celui qui à ce jour s’en rapproche le plus on ne peut pas lutter pendant 16 années de sa vie et voir son mental flancher à 8 mois du terme dans le mimétisme du lion indomptable ça n’aurait pas de sens  un lion doit rester indomptable à l’intérieur comme à l’extérieur de sa tanière ,même si nous  nous sentons trahi par nos amis d’hier  ce n’est qu’une facette de la vie car ta chute ne viendra toujoursque  de tes collaborateurs les plus proches

En regardant jouer les lions mercredi nous avons compris que les lignes ont bougé, EMANA ,lui l’éternel remplacé a joué son match entier à sa grande surprise ,quand à la mi temps il arrive dans les vestiaires et naturellement il commence à retirer ses chaussures car il connait la musique , mais soudain il retrouve la confiance d'un coach quand on l’invite à reprendre la partie malgré les 6 remplacements  et à l’heure de jeu quand il voit sortir ETOO il en est encor plus convaincu et  comprend que son heure a sonné  il va devoir donné ce qu’il doit donner aux lions, il offre au public autrichien une prestation  technique de haute de volée qui lui vaut les félicitations de tout le groupe, oui quelque chose à changer ;

que son père repose en paix un fils est né sous son étoile!

Désormais le jeu des lions reposera sur son expression technique ce n’est pas une mince responsabilité ‘’ je dois améliorer ma relation avec les autres dans les automatismes  et plus les faire jouer’’ ;

le choix de PLG se porte sur lui ,lui qui naturellement  a la capacité de  changer le cours d’un match dans ses décisions et sa prise d’initiative, le joueur en plus de notre arsenal dont les lions ont besoin qui sait refuser la défaite et est capable de tirer le groupe vers le haut, lui faire retrouver la confiance quand on sait qu’il fonctionne à l’affectif  c’est aussi à ça que sert un nouvel entraineur; cette défense principal secteur en chantier du jour ne nous a pas paru plus rassurante beaucoup moins que contre le MAROC pour une rencontre sans enjeu qu'en sera-t- il à LIBREVILLE dans 3 semaines ?

il est à PAUL LE GUEN de trouver des réponses à sa propre équation et à son plan de travail.

LE BRASSARD ET LE  BAISER DE JUDA

Un nouvel entraineur est là pour faire des choix ,des choix qui ne tiennent pas comptes des états  d’âme, des choix nécessaires à l’émulation brisant parfois l’empreinte de l’histoire et la hiérarchie en cédant à ETOO le brassard tenu par RIGOBERT SONG  ,il ya de quoi s’insurger certes ,non pas parce que ce dernier a accusé 15mn de retard à la réunion à ROISSY il n'était pas le seul NKOULOU aussi mais aussi pour prendre le taureau par les cornes et mettre le responsable et celui que tout le monde a désigné comme responsable du chaos devant ses responsabilités par une implication encadrée par la fonction de chaque instant ,de tous les instants, quand on sait combien tous se réfugiaient derrière le charisme de RIGOBERT SONG pour ne pas se voir pointer du doigt , c'est une question de carrure ,il était plus facile de tirer sur un groupe de personnes 1984  que sur une personne désormais la donne change et SAMUEL ETOO  n a plus droit à l'erreur car le SHABA et MFANDENA le lui rendront bien pour un bien si mal acquis en hommage à RIGO ,  belle carte postale  ,une forme de communication sur un autre de fond de vérité dont le voyage PARIS -YAOUNDE du 25 juillet porte le sceau  en attendre les échos et bruits de couloirs ;

si on ne peut pas faire d’omelette sans  casser les œufs alors le changement n’est pas pour nos mentalités même si les choses qui mènent le monde vers une ère nouvelle doivent se faire ,nous attendons d'elles qu’elles se fassent d’ une façon plus noble , par une démarche humaine ,une communication  qui respecte l’éthique sportive et nous serions moins confus devant les récentes déclarations de SAMUEL ETOO sur le capitaine sortant des lions ‘’l’irremplaçable’’  ;un comportement controversé qui par le temps nous amène à comprendre comme tous «  les jeunes que la place ne se donne pas elle s’arrache … »,nous voila dans la lumière des actes manqués et lapsus révélateurs nous n’avons pas vu venir la pluie, quand le coach dit à sa prise de fonction « je ne me laisserais pas enfermé dans les statuts » le ton est précis sur la suite et ne doit pas surprendre aujourd’hui mais la manière d’agir sans élégance ni dimension de ce qui aurait pu lui permettre de prendre encore de la hauteur sur le groupe tant il n’a pas besoin de ce titre  du nouveau capitaine choque et dénonce le baiser de Juda ;

LES SEPT PECHES CAPITAUX

 l’histoire de l’humanité s’écrit aussi de coups bas ,de coups de poignard dans le dos ,de trahison ,et de traitrise ;

mais ce que le changement a de bien c’est qu’il invite tous les hommes de bonne volonté au travail ,à la mobilisation générale et libère un groupe figée par le vécu qui ne se remettait plus en question, un groupe qui plafonnait dans sa motivation et la capacité à se surpasser au point de devenir vulnérable par le temps ;

le brassard des lions n’est pas un enjeu ,il n’est pas l’enjeu ,ni l’objectif à atteindre et il ne faut pas se focaliser dessus et vouloir attirer l’attention de la nation sur cet aspect de la bassesse des égos et en faire une fierté serait une erreur de jugement , il n’y a de fierté lorsqu’on porte un brassard  des lions que quand on gagne un titre pour sa nation ou on est présent au grand rendez vous  avec comme ABEGA (1984) ,MBOUH (1988)  TATAW (CM1990)ET SONG (2000 -2002) ;

l’honneur ,l’esprit combattant d’un peuple, la fierté, et le courage de sa jeunesse, le charisme et le rayonnement naturel  et l’amour de sa patrie ,l’abnégation la générosité et la longévité sont des valeurs qui ne s’arrachent pas  elles sont innés en chaque leader et ne sont pas surajoutées à son aura ;

l’homme  roi qui vit de luxure et de convoitise est comme ce capitaine de bateau qui jette à la mer ses compagnons ,un pirate des temps modernes  peut importe sa gloire ;

mais la vie a sept péchés capitaux qui ferment sous nos yeux la nuit des rêves celui qui  succombe  au premier pêché sans trepasser au septième périra ,chacun vit et meurt par son œuvre ici bas, a bon entendeur .