Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Une contre performance prévisible :

 Comment s’adapter  à  l‘altitude

 NIGERIA -CAMEROUN -COTE D’IVOIRE –GHANA  4 équipes au profil athlétique  identique

1. Les adaptations de l’organisme prouvent la bonne acclimatation de l’organisme :

l'accommodation :

C’est la phase initiale telle que l’on peut la vivre lors d’une montée en téléphérique ou d’un transport aérien, mais également lors d’une course en montagne de quelques jours. Cette exposition à l’hypoxie entraîne une augmentation du rythme cardiaque et du débit ventilatoire. Ces réactions sont bénéfiques puisqu’elles permettent une augmentation de la quantité d’oxygène fournie chaque minute aux cellules. Mais l’appareil ventilatoire et le cœur sont en surcharge de travail.

l’acclimatation :

Elle ne se déroulera que si l’exposition à l’altitude est progressive et suffisamment prolongée.

Si l’exposition à l’hypoxie se prolonge au-delà de quelques heures, l’organisme met en route des mécanismes d’adaptation plus économiques qui vont progressivement prendre le relais de l’hyperventilation et de la tachycardie.

Le phénomène le plus important est l’élévation du taux d’hématocrite (% de globules rouges dans le sang). Mais elle n’est sensible qu’après 8 à 10 jours en altitude ; elle atteint 50 à 60 % lors de séjours de plusieurs semaines .

2. Quand l’organisme refuse de s’adapter :

En altitude, 1 personne sur 5 est confrontée au ‘’Mal Aigu des Montagnes’’ (MAM) Des personnes de tous âges et de toute condition physique ont parfois des symptômes inquiétants à l’arrivée  en altitude

Combien de jour ont-ils passé en montagne pour un adaptation aux efforts en à l’altitude ?  

 Début du stage GABON   le 27 décembre et départ pour l’Afrique du sud le 29 décembre

CAMEROUN début du stage 4 janvier 2009 voyage et  arrivée au KENYA le 5 janvier 2009 pour un  training le 6 janvier  en plus des heures de vol ( Paris –Yaoundé- NAIROBI-LUANDA – LUBANGO)

12 jours de stage à Bloemfontein (1400m) en Afrique du sud  pour le GABON   avant la CAN   et

 4  jours pour le Cameroun  à NAIROBI  (1600m)

Match amical  pour le GABON le 5 janvier contre le Mozambique à Bloemfontein

Match amical pour le CAMEROUN le samedi 9 -le Kenya

 Arrivée en ANGOLA pour le GABON le 9 janvier

Arrivée pour le Cameroun le 10 janvier à LUANDA   Avec complication du plan de vol  puis LUBANGO le 11 janvier

Un milieu de terrain renforcé pour le GABON  disposé en 4-5-1

Le Cameroun s’est  présenté en 4-3-3 avec la conséquence d’être submergé au milieu du terrain pendant les 45 premières minutes ;

Le GABON  a-t-il modifié sa tactique de jeu par rapport aux rencontres de septembre ? OUI

Le Cameroun a présenté le  même schéma de jeu  avec des joueurs moins en forme et peu frais physiquement  confrontés pour la majeure partie au mal aigu des montagnes, le « MAM » 

Le staff camerounais a-t-il sous estimé ou  bâclé la préparation de la CAN 2010 seule la fin justifie les moyens dimanche nous serons tous fixés ça passe ou ça casse !