Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Les  lionceaux éliminés :Alain Wabo et les sélections douteuses !

La deuxième défaite des lionceaux en match de poule de coupe du monde en EGYPTE a sonné le glas pour les  camerounais   qui bien que ronflant ont   montré  qu’il  n’avaient  pas les moyens de leur politique ;

en perdant( 3-0) face à l’Allemagne ,et après le cuisant 4-1 contre les états unis l’équipe camerounaise a encaissé la bagatelle de 7 buts en deux matches justifiant les carences défensives d’une équipe sans âme  que nous avions soulignées malgré la victoire sur la Corée, l’euphorie qui avait gagné le camp camerounais et donné par son entraineur l’image d’un homme  hautain, imbu de sa personne , arrogant et irrespectueux envers  ses adversaires est vite retombée le temps pour la vérité de reprendre le dessus sur l’illusion et l’immoralité.

Pouvait il en être  autrement ?

avant que soit révélé au monde le scandale des places en sélection nous voulons remonter plus loin et interpeller les médias nationaux et sites qui se donnent la mission de promouvoir par leurs articles partisans dénués de toute objectivité les carrières des hommes en taisant les limites de leurs acquis et exposant ainsi la nation à la désillusion quand sonne l’heure de vérité ,l a vérité du terrain la seule qui compte pour un résultat;

le temps ramène certes chaque chose à sa juste valeur et de valeur celle d’ALAIN  WABO a plus que jamais précisé les limites de son savoir coacher ,de sa communication donnant  l’image d’un pays arrogant que le Cameroun n’est pas ,car représenter une nation est une responsabilité dans la communication vous êtes un ambassadeur, l’entraineur est l’ambassadeur technique d’un pays ,un art de se vendre aux autres et au monde la coupe du monde nous offre cette vitrine et ALAIN WABO dans sa confusion à plus laisser place à sa propre propagande ;

sur le plan technique nous avons eu à découvrir une équipe statique ,un système de jeu incohérent, une animation de jeu pauvre un système défensif aux abois, une défense collective absente  dans un projet de jeu inexistant mais c’est dans le coaching approximatif et inadapté que l’ excellence  de l’entraineur camerounais des -20 ans s’est le plus illustré ;

mais une équipe est à l’image de son entraineur ,de sa pensée, de sa conception du football ,d’un groupe et de sa philosophie et à moralité douteuse on obtient cet insipide copie d’une nation que nous savons riche en talent.

Certains articles parus faisaient l’apologie de cet entraineur un homme dont la moralité aujourd’hui par les faits qui nous ont été relaté ,soutenant une cabale promotionnelle d’une équipe montée à cout de sommes versées à l’entraineur et son staff par des agents véreux de joueurs qui viennent au porte des sélections soumettre à l’esclavage des jeunes sans défense l’association Footsolidaire nous a interpeller sur cet aspect et nous avons posé le question à  ROGER MILLA de savoir si un citoyen camerounais  qui croit à la valeur de travail que la devise nationale lui enseigne doit payer de l’argent à un entraineur  pour  faire partie  de l’équipe de son pays ou jouer pour son pays sa réponse a été immédiate  c’est non «  je n’ai jamais payé pour jouer  ce sont des pratiques inadmissibles »,alors acte !

De ce types de pratiques nous n’en voulons pas ,plus ,et plus jamais ça car un sportif qui paie  ne peut pas trouver force à son abnégation ,mais refuge dans sa suffisance et le droit acheté  ,la sublimation s’en ressent ;

L’appât absolu du gain par l’entraineur et son staff expose notre pays à la corruption car si aux joueurs vous pouvez extorquer de l’argent  ,la ligne qui vous sépare de la corruption et de la trahison moyennant le même argent pour laisser filer un match est mince car seul l’argent vous motive dans un système ou la moralité a foutu le camp, nous sommes inquiets !

 l’extorsion condamnable et condamné par la loi au sein d’une institution comme l’équipe nationale de football du Cameroun doit  être combattue par tous ceux qui croient en une nouvelle  éthique revue et corrigé du sport dans notre pays et espérons que le nouveau  MINSTRE  des sports  MICHEL ZOA partage et donnera l’impulsion à notre lutte  contre la nation salie à travers le sport ; les sanctions exemplaires  allant jusqu’ à la suspension et interdiction d’exercer le métier d’entraineur à caractère disciplinaire et même judiciaire seules doivent renforcer le dispositif de lutte contre cette pratique qui ne concernent pas que cette équipe, mais tous ceux qui  exercent dans ce corps de métier, car il est temps que ça s’arrête et le scandale devait éclater.

LE SCANDALE

Nous publions ici le mail qu’un jeune joueur nous a transmis  et qui a  quitté la sélection en  Turquie , NDOMO SABO  ,cet orphelin qui dans son désarroi a perdu foi en sa nation en lui et en son idéal par la scandaleuse attente de son entraineur selon le texte une somme de 5000€ lui aurait été demandé pour que sa sélection soit confirmée vers l’EGYPTE malheureusement ce ne sera pas le cas pour lui suscitant notre indignation  face à de tels actes  , nous interpellons les instances nationales afin que le grand nettoyage commence ,la patrie n’est pas à vendre, elle n’est pas à acheter non plus ;

Voilà le genre de pratiques qui doivent être combattues dans le football camerounais, j'espère que l'ASC en fera un écho et alertera l'ensemble du mouvement sportif. Nous réfléchissons à Foot Solidaire aux suites à donner à ce mail désespéré d'un jeune joueur camerounais talentueux, qui croyait aux valeurs du football, qui croyait en son pays, mais il a été trahis par ceux qui devraient donner l'exemple, des entraîneurs, Alain Wabo en tête, qui sacrifient le football pour une poignée de Francs CFA. Voici un donc cas concret de corruption
PS: plusieurs articles élogieux sur le jeune Ndomo Sabo dans camfoot.com.
Jean Claude Mbvoumin 

---------- Message transféré ----------
ndomodelpie@yahoo.fr>
Date : 13 septembre 2009 14:47
Objet :
À : footsolidaire@gmail.com


Salut Grand
 
   J espere que tu vas pour le mieux, juste te faire savoir qu' apres avoir fait toute la preparation en qualité de titulaire et meme joué le match amical internationnal de la semaine passée contre les emirats arabes nis en turquie, le selectionneur de l equipe nationale junior ne m a pas convoqué pour la coupe du monde pour la seule et unique raison financiere, car dans ses valises il rammene pas moins de 5 joiueurs qui ne participaient jamais ni aux oppositions d entrainements, encore moins au match amicaux; Fallait k je lui donne 5 000 euros, et moi pauvre et orphelin, ou devais je les trouver
               je t en parle à toute fin utiles

le sport est l’école de la vertu;

 toutes les fédérations du monde offrent à leurs anciens sportifs de haut niveau la direction des équipes nationales  de jeunes ou autres  pour impulser une dynamique et assuré une transition  par quelque chose que l’on a acquis par son expérience internationale avec le monde or, le Cameroun lui  a choisi de le faire avec une expérience que les hommes ont acquis au quartier ,il ya bien un fossé qui nous sépare des autres ,c’est 7 buts en deux matches, une confiance renouvelée à un  gardien BEYOKOL défaillant ,celui la même qui 3 jours plus tard va confirmer son hypothétique talent  aux yeux du monde,  c’est Etienne ETOO qui est la  assis sur le banc de touche sans une minute d’échauffement  ,car il n’ ya pas de perspective de solutions  ,le symbole d’une équipe empruntée .

Le Cameroun est en reste dans sa stratégie de désignation des entraineurs mais la désignation des anciens footballeurs qui est notre préférence doit être par une charte d’ éthique sportive quadrillée chose qui n’est pas acquise aujourd’hui  ,aussi par des règles morales strictes un engagement solennel, qui exposerait à lourdes sanctions mais  la cause qui provoque ce malaise :la misère des cadres du sport  dans notre pays  ,celle-ci doit faire réfléchir les décideurs et mettre l’ensemble du corps  autour d’une table ;

 le CAMEROUN est  une nation d’élite qui ne peut pas et non plus se permettre un tel décalage dans la rémunération des hommes qui servent au développement  et à l’encadrement du sport dans notre pays ;

l’immoralité des cadres du sport  inquiètent , le sport camerounais est un vecteur de communication fort de notre image dans le monde les hommes qui y participent se doivent d’avoir une moralité exemplaire alors Basta !