Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

COMME UN OASIS DANS LE DESERT !

CAMEROUN –ZAMBIE (3-2)

la victoire du Cameroun contre les Chipolopolos fut  poussive , difficile au point de susciter, réactions interrogations et scepticisme  sur la valeur  des hommes  qui composent le groupe des lions indomptables ,sur la performance collective et le niveau de l’équipe nationale de football du Cameroun ;

les chances de qualification sont préservées c’est vrai à ce jour , pourtant le public doute encore et s’accroche à l’espoir de meilleurs lendemains ;

une inquiétude justifiée mais qui n’est que la conséquence du retournement de situation qui nous a valu la qualification à cette même CAN qui nous fait peine à être rassurer aujourd’hui.

Alors que l’on se croyait perdu dans ces éliminatoires la force mentale d’un groupe est venue se coller à une dynamique impulsée par PAUL LE GUEN pour le résultat que nous savons  .

Dans le gestion de cette CAN les erreurs ont été commises de part et d’autre dans la préparation nous en sommes tous conscients et ce n’est plus la peine de le dire ni de le crier fort ou de l’écrire dans tous les articles  ,les hommes ont été défaillants ,ce n’est plus nécessaire de le rabâcher , le projet des lions à ce jour   peu importe qu’il soit cohérent  ou pas ‘’comme on fait son lit on se couche’’ c’est avec celui là que nous devons aller au bout de nous même  c’est avec ses forces que le groupe doit réagir ,c’est avec ses forces qu’il faudra désormais compter .

Altitude ou pas altitude ,en forme ou  en méforme ,il va falloir pour chaque acteur  dépasser sa fonction par l’amour du maillot pour aller chercher la victoire finale c’est à ça désormais que nos lions doivent s’employer  .

Comme un oasis dans le désert ,le Cameroun a toujours su trouver des ressources dans son mental dans sa puissance ,et dans son histoire  car ce qui sauve parfois une nation expérimentée dans les moments difficiles c’est  ce petit bagage de vécu que tout le monde ne possède pas  qui nous fait dire que sur le tableau des lions tout n’est pas aussi noir que ça ; alors on creuse comme des chercheurs d’or pour trouver dans nos souvenirs et  le diaporama de cette CAN les forces actives des lions indomptables  chaque matin au réveil;

car des réelles forces existent dans cette équipe même si nous avouons que certaines sont en phase de léthargie passagère , c’est avec  beaucoup de foi ,un état d’esprit et par la force du mystère  que nous croisons fort les doigts pour  que ce réveil ne se fasse plus attendre .

LES  NOUVEAUX ATOUTS DES LIONS !

Faire du neuf avec du vieux , pourrait dire certains ,mais dans cette phase difficile de la compétition les lions ont besoin d’un bagage d’expérience, de puissance  ,de vécu , de volonté , de fraicheur aussi ce petit plus que vous rétrocède  la force du banc  ,car sans ces éléments soulignés la victoire contre la Zambie était loin d’être acquise   ;

Nous connaissons l’abattage de WEBO cette qualité qui permet à SAMUEL  ETOO de nous sortir des situations compliquées  ,un ETOO seul en pointe il n’y a qu’au BARCA que c'est possible de nos jours car même à L’INTER la présence d’un homme de fixationcomme MILITO  lui est devenu nécessaire, une évolution  naturelle du jeu du joueur  , pendant que  la technique, la virtuosité et la puissance d’ ACHILLE EMANA  se précisent au service du collectif  et lui sont complémentaires la combativité et la générosité de MAKOUN , la  force ,la technique et l’intelligence de jeu d’ ALEX SONG  qui peu à peu retrouvent leur niveau requis sous le maillot national  nous sécurisent même si manque encore à l'appel ce NGUEMO qui court tout le temps sans s’arrêter aux cotés de SONG  ,IDRISSOU ET BINYA nous ont conforté à l’idée qu’ils ne sont pas que de simples suppléants, quand on connait la force athlétique du victorieux buteur de dimanche  nous avons forte raison de croire que le groupe des lions n’a pas dévoilé toutes ses forces dans cette compétition malgré les carences défensives affichées .

RIGOBERT SONG le moins verni des défenseurs camerounais sur la dernière sortie , par sa performance confirme  les difficultés  de l’âge en altitude ,nous respectons  mais  ,nous ne sommes pas rassurés  , le public non plus, il  fragilise un équilibre défensif  par son manque de réaction et de vivacité ,une défense déjà mise à mal par le niveau actuel des arrières latéraux GEREMI ET BEDIMO fortement inactifs et tactiquement inexistants ,le maintien de NJITAP ne tenant qu’ à la qualité de ses coups de pieds arrêtés…c’est maigre !  

car une équipe de football qui joue bien au ballon n’attendra pas les phases arrêtées pour marquer des buts ,c’est un plus et non un tout , nous avons besoin de jeu et des hommes pour jouer  des hommes en mouvement , mais non  des hommes pour jouer arrêtés  .

On ne change pas une équipe qui gagne !

Certes ,mais personne ne peut militer pour que MBIA soit reconduit dans le  prochain onze entrant des lions contre la TUNISIE  de par sa prestation de dimanche , la rentrée de BIKEY AMOUGOU  par contre en défense centrale des lions ne serait pas une surprise pour deux raisons fondamentales :

-les réserves  énergétiques de l’ancien capitaine des lions nous paraissent suffisamment entamées pour un quatrième match en dix jours  en altitude ;

- la forme actuelle du célèbre N°4 est insuffisante  dans cette phase de poule et loin de son rayonnement des matchs éliminatoires  mais ,surtout nous préconisons de faire tourner l’effectif pour  ne pas retomber dans les pièges du système de routine à la’’ OTTO PFISTER ‘’qui préféraient les voir mourir sur le terrain  plutôt que d’en faire des officiers de réserve plus frais malgré l’usure des batailles  .

IDRISSOU ,BINYA ,CHEDJOU sont  compétitifs ,ENOH aussi , voila  les  nouveaux atouts des lions c’est à PAUL LE GUEN  d’en faire les forces d’une alchimie  à quelque exceptions près les joueurs dans ce groupe sont tous  interchangeables  un plus dans chaque secteur ,les lions ont  leur  destin  en main   pour les ¼ de finale ;

Reposer certaines personnes pour leur permettre de se ressourcer  ne serait pas une mauvaise idée ni un  choix périlleux ,il faut tirer les leçons du passé  car ETOO  en 2008  a du tirer sur la corde en finale jusqu’à la blessure  faute de fraicheur et de gestion  dans les rotations  de notre effectif.