****FLASH BACK SUR UN FOLKLORE: FRANCOIS OMAM BIYIK

 

FLASH BACK SUR UN FOLKLORE :ENTRETIEN EXCLUSIF AVEC FRANCOIS OMAM BIYIK

Alors que dans moins de 5 jours PAUL LE GUEN va officier  comme entraineur sélectionneur des lions indomptables du Cameroun et diriger son premier match à la tête d’une sélection nationale et pas des moindres ,le coup d’envoi d’un feuilleton à suspens qui attend le public camerounais pour cet automne sera donné par le match amical de mercredi 12 août à VIENNE face à l’Autriche   l’entraineur français des lions a jeudi dernier remplacé par ALBERT MEYONG ZE  dans son groupe PAUL ALOO EFFOULOU  l’attaquant nancéen blessé et décidé de conserver pierre BOYA pour asseoir sa dynamique de groupe malgré la blessure de ce dernier comme il a été expliqué ,la qualification des lions indomptables du Cameroun étant sérieusement compromise avec obligation de gagner les 4 rencontres  qui restent à jouer ;

OMAM BIYIK  a voulu revenir avec nous dans un entretien exclusif à cœur ouvert sur l’actualité des lions et du football camerounais en particulier de ces dernières semaines  dans son interview  l’ancien lion indomptable croit aux chances réelles du Cameroun ,il pense que  chacun  mais  surtout les joueurs doivent prendre leurs responsabilités et que le public doit soutenir sans réserve l’équipe nationale pour cette campagne selon lui à hauts risques .

FRANCOIS OMAM BIYIK

( ancien attaquant des lions indomptables champion d’Afrique 1988 ,CM 90- 94- 98)

Le recordman africain des matches disputés en phase finale de coupe du MONDE  nous donne son avis et le sentiment qui l’ anime à moins d’un mois de la double confrontation qui va sceller le sort ou non  des lions indomptables pour la coupe du monde 2010 contre le GABON

Vous avez pris part à la cérémonie de signature de PAUL LE GUEN à la tête des lions sur invitation de la fédération ou du ministère qu’avez-vous pensez de cette décision ?

C’était   une belle initiative un nouveau projet arrive avec un nouveau ministre , un projet original  qui consiste à resserrer  les liens entre les générations et oublier les conflits, cette dynamique  j’y crois sinon je n’aurais pas accepté cette invitation, j ai eu une discussion avec le ministre ,son secrétaire et le directeur des équipes nationales c’était très positif, le ministre avoue ne pas connaitre le football il fait confiance à l’entraineur de qualité qu’il a et compte le laisser travailler on ne peut que lui souhaiter la réussite

 

Avez-vous eu une discussion avec PAUL LE GUEN ,ou avec les autorités  quels rôles allez vous jouer dans ce dispositif, faites vous partie de son comité conseil ?

Oui j’ai eu à discuter avec le Guen , je l’ai   félicité  pour  sa nomination, et je lui ai dit que je me tiens à son entière disposition si dans  sa tâche il avait besoin de moi et de mes services pour l’aider, mais j ai foi en lui  il est compétent vous savez il n’est pas venu ce faire un nom au Cameroun ,il en a déjà un ! maintenant aux joueurs de prendre leurs responsabilités ,ils ont la clé de la situation .

 

 

Vous avez été vous-même candidat au poste d’entraineur ,mais la fédération n’a pas donné suite à votre demande ,cette décision a-t-elle été motivée ?

Je ne sais pas pourquoi, j’en ai d’ailleurs discuté avec les responsables du ministère  je leur ai demandé pourquoi mon dossier n’arrive jamais jusqu’à eux, le ministre en était  d’ailleurs même surpris  certaines personnes ne le souhaitent pas mais bon c’est du passé si demain le poste est libre je me présenterais mais pour aujourd’hui  je soutiens PAUL LE GUEN car il va faire du bien à cette équipe ;

 

Vous avez eu des contacts avec OTTO PFISTER peu avant sa démission qui vous a sollicité pour lui donner un coup de main ,mais que s’est il passé ?

oui peu avant sa démission OTTO m’a contacté il m’a demandé de lui donner un coup de main ,je me suis senti très honoré qu’un homme de sa trempe me sollicite ,je lui ai donné mon accord pour le seconder et miraculeusement pendant ce temps deux jours après on nommait le collège des entraineurs ,une erreur de casting nous en tirons de leçons pour l’avenir.

 

Et aujourd’hui que les choses sont en place pensez vous pouvoir apporter votre expérience technique au football camerounais  à quel poste pensez vous que vous pouvez être le plus utile?

Je l’ai expliqué au ministre je suis à la disposition du football camerounais comme quand j’étais joueur j’en ai parlé avec le ministre je ne veux pas tirer sur l’ambulance mais notre football a besoin de profondes reformes, je peux apporter de part mon vécu ma carrière mon expérience d’entraineur du parcours que j’ai eu de l’expérience qui s’en dégage ,ce ne sont pas les idées qui nous manquent l’idée d’un DTN m’a-t-on expliqué doit venir de la FECAFOOT, il faut la volonté des hommes qui sont en place le football à besoin de réorganisation, mais veulent ils le changement ?et pourquoi ne le veulent ils pas ?il ya des personnes qui ne veulent pas que les choses changent dans la gestion de notre football.

Avez-vous des projets en perspective comme entraineurs, des contacts de clubs ,des fédérations ?

 Je suis sur un projet de développement de football en AFRIQUE  quand je suis  venu au Cameroun  j’en ai parlé aux responsables si ça ne bouge pas là bas   peu importe le pays  chez nous ou ailleurs je multiplie les contacts pour le voir se réaliser 

 

En Europe ,les anciens joueurs sont consultants des chaines télé et radio or ce phénomène n’est pas très accentué chez les anciens footballeurs africains c’est plutôt rare seul BELL  se vend bien, comment l’expliquer vous ?

 Quand nous sommes arrivés en France nous étions une poignée de 50 joueurs ce phénomène même pour les européens est nouveau ,les chaines ne nous font pas encore confiance, c’est une question de confiance des directeurs de chaines et de ce qu’ils recherchent à l’ antenne ;

Lors du dernier rassemblement des lions vous vous êtes rendus à TUBIZE en Belgique que pensez vous des chances des lions pour la coupe du monde 2010?

 Nous avons des chances, il n y a pas de mathématiques à faire  il faut gagner les 4 matches ,j ai foi en le Guen ma seule inquiétude c’est le temps qu’il a devant lui pour asseoir une dynamique .

La liste de Paul LE GUEN est un copier –coller de TOGO –CAMEROUN ,WOME absent il n’ y a t il pas un risque de replonger  dans la chasse aux sorcières 

Un nouveau coach est arrivé, il a  les mains libres, on est le  responsable, il a une base de travail pour le 12 août et il réajustera après le 12 s’il ya lieu, on doit  lui  faire confiance ,il faut le dire et le redire c’est l union des enfants camerounais qui importe derrière le projet des lions ,on doit être soudé l’union fait la force

 

 

Sans vouloir comparer les époques le profil des lions d’aujourd’hui inquiète sur une telle mission les homme d’hier MASSING, KUNDE ,TATAW ,NDIP ,MBOUH, MBIDA ,ABEGA, AOUDOU MAKANAKY ,KANA ONANA, PAGAL offrait aux lions une synergie de fortes personnalités et de caractère dans les hommes, or quand on regarde aujourd’hui malgré leur âge seuls SONG et WOME et peut être MBIA et ALEXANDRE SONG chez les jeunes semble avoir cette Grinta commando c’est mince ?

La comparaison est difficile mais ces vrais nous étions une bande de barjots, les leaders d’aujourd’hui sont contestés ce n’est pas bon pour le groupe ,les jeunes doivent se dire que personne ne leur cèdera la place il faut l’arracher, aller la chercher sa place, ils doivent montrer les dents ,de l’envie  comme en club et plus encore à l’équipe nationale pour s’imposer mais ce groupe a un manque aujourd’hui  Hélas c’est FOE ,il faut vivre sans lui , son calme nous aurait fait du bien dans le leadership


 

A ce prix   là les jeunes doivent être très talentueux pour compenser cet état d’esprit de guerrier surtout quand le vécu et la confiance font défaut comme c’est le cas ,c’est pas gagné ?

Ils ont  la Grinta en club il n’ya pas de raison qu’ils ne l’aient pas à l’équipe nationale  c’est le surpassement de soi  à 200% mais il y a un contexte qui tue la confiance je crois que dans  ce secteur PAUL va leur faire du bien

 

Un comité de stratégie est il nécessaire pour pensez comment gagnez un match après 50 ans d’existence de la fédération de FOOTBALL  et 40 ans de ministère au sport ?

Je ne crois pas qu’ on en ait besoin ,nous avions besoin d’un  entraineur de haut niveau on la eu le reste des personnes  qui rodent autour on en a pas besoin ,nous avons besoin du  public pour être derrière les joueurs pour les encourager  sans cesse et le galvaniser ;

Sinon vous avez-vous-même joué contre le GABON  en opération commando pour les éliminatoires de coupe du monde en 1989 dans les circonstances similaires comment doit on aborder une telle rencontre comme joueur ?

Dans ce type d rencontre Il n y a pas de deuxième chance c’est  gagner ou rentrer à la maison  il n ya pas de pression à se mettre chacun doit considérer sa valeur individuelle  d’abord  être au mieux et faire ce qu’il faut collectivement il faut y aller humblement c’est un match de football il faut se préparer  à tout donner pour gagner mais aussi savoir et ne pas oublier qu’on peut le perdre même un nul nous est défavorable ,c’est deux finales il faut les gagner il faut refuser la défaite  faire ce qu’il faut et ça passe .

 

Le stage d’avant match s’est déroulé à EKOUNOU un camp militaire ,pour l’intérêt supérieur de la nation avec levée des couleurs tous les matins, pensez vous comme certains des anciens que ça doit être jugé nécessaire pour ces deux matches  ça ramènerait de l’humilité ,de la discipline et surtout la responsabilité dans tout les esprits ne pensez vous pas ?

(rire )Non c’est pas une solution les choses ont évolué c’est mon point de vue, je le trouverais rétrograde les joueurs ont besoin de confort pour mieux s’exprimer aujourd’hui plus qu’hier .

Pensez vous le GABON à portée des griffes  des lions indomptables en septembre ?

Je pense que le GABON  avait plus de chance sur la dynamique de juin, le temps a joué pour le Cameroun, et les camerounais revanchards c’est plus compliqué à jouer  les chances du GABON existent mais elles sont minces si les gars sont concentrés ,sereins et volontaires ils devraient s'en sortir mais chacun doit être à son véritable niveau et  prendre ses responsabilités.

 

Quels conseils donneriez vous aux jeunes pour cette mission et dans une telle situation ?

Je  leur dirais qu’ il ya des moments difficiles dans la vie d’un footballeur , pour s’en sortir et  revenir  il faut  parfois lutter ,ils ont  tous  des repères personnels pour revenir à leur  meilleur niveau quand ils sont en difficulté et là c’est pareil il faut se référer à ça  ,ça aide mentalement .

 

Avez-vous un message particulier pour les supporters et fans des lions ?

Impossible n’est camerounais il y a eu nouvel entraineur avoir confiance en lui et en ce groupe chacun doit avoir confiance et soutenir à fond les lions.