C’est à Lubango à plus de 1700m au dessus du niveau de la mer que le Cameroun affrontera le Gabon cet après midi en match comptant pour la 1 ère journée de la poule D de la CAN2010 ;

Si l’adversaire du jour sur le plan sportif n’est pas une surprise car les deux pays se sont rencontrés il ya 3 mois en phase éliminatoire ,les lions sont plus inquiets ,même si le staff médical hésite à le dire , sont confrontés à un problème de santé de leur capitaine SAMUEL ETOO qui souffre d’un genou depuis  le début du stage au KENYA ,ALEXANDRE SONG l’autre cadre de l’équipe qui avait rejoint la sélection avec quelques séquelles de la FA Cup lui pourrait être de la partie sa récupération étant en meilleure voie.

Le match de samedi contre le KENYA a renforcé le contingent à l’infirmerie STEPHANE MBIA souffrant d’une béquille à la cuisse.

PAUL LE GUEN PRENDRA T-IL LE RISQUE D’ALIGNER SAMUEL ETOO ?

La décision n’est pas évidente à prendre sauf si il est convaincu que son buteur a récupéré ses reflexes rotuliens et sa stabilité articulaire ce qui n’était pas le cas Lundi soir mais si tel était le cas le Cameroun devrait se présenter avec son équipe type avec une défense comme nous l’avons annoncé dimanche avec dans les buts KAMENI –NJITAP- NKOULOU -SONG -BEDIMO au milieu SONB BILLONG- MAKOUN -NGUEMO- EMANA -ETOO et WEBO  en cas de défection de ETOO ,la formation camerounaise pourrait voir rentrer SOMEN  car dans  son animation offensive la conservation du ballon  est mieux garantie par cette option que celle D’IDRISSOU au profil plus athlétique handicapé par son style de jeu en altitude qui lui demande une adaptation plus longue à la montagne  pour une amorce de rencontre et de compétition .

L’ALTITUDE L’AUTRE ADVERSAIRE DU JOUR

Mais les lions n’auront pas que ce souci à gérer car cette CAN en altitude va préciser la capacité que les joueurs camerounais auront à fournir des efforts en haute montagne ,et l’adaptation au stage court au KENYA risque de s’avérer insuffisante pour le début de la  compétition ,mais en prévision de la coupe du monde ce facteur sera  non négligeable sur le rendement des hommes car il est médicalement connu que la production de globules rouges à cette altitude est très faible et l’oxygène va faire défaut aux hommes dans la pratique d’un effort soutenu et continu, la gestion des efforts et un style de jeu en passe  courte est requis ,les longues courses risquent d’être fatales pour certains profils de joueurs physiques et  travailleurs comme Achille WEBO ou ACHILLE EMANA ;

 nous invitons les lions à monter en puissance dans la rencontre pour éviter un coup de pompe en fin de partie ,les leçons de l’altitude tirées des autres  rencontres confirment que mener au score demande autant de capacités physique que courir après le score en altitude ,les lions se retrouveront sur le plan psychologique dans la même situation que la COTE DIVOIRE lundi face au  BURKINA FASSO à eux de faire preuve de patience ,la clé de la rencontre sera une fois encore dans la possession du ballon pour asphyxier les joueurs gabonais et les obliger à courir dans le vide ce qui est déconseillé en altitude mais surtout une efficacité redoutable de nos attaquants est à espérer, Alors wait and see .

ô CAMEROUN notre cœur battra pour toi  ,BONNE CHANCE AU LIONS !

 

!