LES LIONS INDOMPTABLES  :  UN CASSE TETE POUR LA NATION!

On  aurait voulu vivre le rêve  mais hélas ,on aurait voulu voir des buts il n’en a  rien été  ,après le CAMEROUN –EGYPTE de la CAN 2010 on aurait autant parié sur les espoirs perçus  et  voir du  jeu du beau  jeu   , mais au triste constat d’un soir , mercredi  ,MONACO  n’était pas l’endroit rêvé pour un tel script les génies du football  n’y avaient pas élu résidence dommage !

Dans  une rencontre  insipide ,plate et sans saveur ,un  score vierge entre deux équipes moyennes  aux objectifs différents d’un coté les  champions du monde qui en vain durant toute la rencontre  ont  cherché leur équilibre défensif malgré la rigueur tactique affichée   et une  sélection du Cameroun plus poussive plus laborieuse ,lente et sans vitesse qui a pêché par son absence de mouvement ,son  absence de créativité ,d’animation offensive  ,ses flancs offensivement  inexistants  malgré les révélations d’un coté  et les déceptions du jour de l’autre nous avons été cruellement déçu par le spectacle  ;

Dire que nous avons effectué  avant  hier avec  la prestation  des lions indomptables par  cet ITALIE - Cameroun un bon en arrière, un retour vers le passé à cette période où  les lions indomptables trainaient leur silhouette sans but ni fil conducteur sur un terrain de football  sous OTTO PFISTER cette  rencontre nous oblige à  penser que la crise du jeu n’est pas passagère ,elle est belle et bien là , réelle et effective ,mercredi  ce fut le cas pendant les  45 premières minutes  ,les lions ont déjoué ,les lions n’ont pas joué.

Le  Cameroun face aux italiens  à MONACO  dans une opposition de style  pauvre sur le plan technique a marqué les esprits par son absence de qualité  ,et  laissé le public sur sa faim même si le président de la fédération était satisfait du résultat ,il ya des bons zéro -zéro mais celui du 3 mars au stade LOUIS II  n’est pas de joyeuse mémoire il  était tout simplement  mauvais .

Lorsque l’équipe du Cameroun  rentre sur le terrain  la surprise est attendue au poste de  gardien de but   , par la présence de SOULEYMANOU  ,une défense avec  MBIA –NKOULOU- BASSONG -ASSOU EKOTTO un milieu  de terrain à trois SONG –ENOH-MANDJECK- une attaque EMANA –KOUEMAHA –ETOO ;

PAUL LE GUEN A DU PAIN SUR LA PLANCHE

Par une entame de match prudente coté italien les Camerounais  bénéficieront  de situations de jeu favorables    , un coup franc dès la 1ème minute du match  une faute sur MANDJECK , puis un autre à la 3ème  et à la 4ème tous tirés par EMANA qui nous laissaient   entrevoir le scénario sombre d’une soirée  monégasque   lorsque PAUL LE GUEN rappelle à son capitaine qu’il a  besoin de lui  devant et moins pour ce genre de situation en phase arrêtée  , le temps d’une observation  italienne tactique faite de petites fautes  les champions du monde se mettent progressivement en place et marque  même (but refusé )dès la 13ème minute suite à une faute sur SOULEYMANOU qui relâche un ballon aérien ,seul éclair de cette période, avant de plonger le public du stade louis II dans  un marasme ,et un spectacle ennuyeux , peu créatif   et assommant de déchets techniques ,un  manque de cohésion  générale malgré une présence défensive coté camerounais  affichée par  le trio NKOULOU -ASSOU EKOTTO –BASSONG, nous avons vite compris que la maladresse était  l’art dans le quel  les camerounais avaient  décidé de s’illustrer lors de cette première mi-temps ;

Une période qui a laissé entrevoir les limites d’un groupe , le visage d’une équipe  sans  ligne de conduite  ,un manque de stratégie ,un désordre collectif dans l’animation  dans un match sans rythme ,des joueurs statiques   à 100 JOURS de la coupe du monde PAUL LE GUEN a du pain sur la planche ;

Mais pourtant toutes  les zones  semblaient  bien  occupées  or  nous avons eu l’impression lors de cette première mi-temps  que  les joueurs camerounais dans le cas  de certains , évoluaient sous contrainte dans un registre qui ne leur convenait pas  ;

DANS QUEL SYSTEME  LES LIONS DOIVENT ILS EVOLUER ?

 EMANA qui se retrouvait en position permanente d’ailier  droit n’a rien d’un MESSI ,tant par sa vitesse de dribble  que par sa maitrise tactique sur le coté  une illustration parfaite des difficultés que les lions rencontrent dans leur déploiement de jeu , ETOO isolé et figé sur le flanc gauche sans permutation  ni mouvement  plantait  le décor de l’immobilisme offensif des lions ,pendant que KOUEMAHA techniquement transparent ne parvenait pas à trouver ses marques dans une équipe sans passeur et sans créateur  ,sans projet de jeu dans un 4-3-3 peu productif , tactiquement risqué, et poreux dans les contre attaques tant offensivement que défensivement  sur les cotés, un dispositif   décousu  pourtant  appliqué et pratiqué par des joueurs talentueux certes  mais  sans automatisme réel ,un véritable jeu à contre cœur pour d’autres  qui laisse les lions sans inspiration ce n’est pas beau à voir ; et  avec la coupe du monde qui se profile nous ne sommes pas rassurés ;

A voir les lions autant à la peine il n’ya pas l’ombre d’un doute ,nous sommes loin d’Autriche –Cameroun  (0-2) !

QUAND ACHILLE DEJOUE LE CAMEROUN JOUE MAL

Si on avait des doutes sur celui qui était le dépositaire du jeu des lions indomptables ,hier à MONACO la question avait trouvé sa réponse dans la catastrophique performance d’EMANA un artiste mal inspiré loin de son niveau ,lent et peu explosif et très peu aider par l’envie de ses partenaires à offrir des solutions à créer du mouvement et du jeu  ,le sévillan dans un poste très inhabituel n’a jamais trouvé son tempo ,de ses  passes manquées à ses carences défensives tactiques en passant par son manque de fraicheur , le jeu des lions a souffert de la forme de son artiste,  il a aussi souffert parce que SAMUEL ETOO   est au four et au moulin ,tireur de coup franc ,de corner et du reste ,les lions ont terminé cette première mi temps sans génie  ,mais surtout sans occasion de but ,sans action de jeu d’attaque   sans éclat ,un jeu terne  mais comment pouvait il en être autrement ? ce fut un match à zéro tir aux buts,  un bilan désastreux qui montre du doigt le secteur offensif des lions indomptables les choix tactiques du sélectionneur ,la valeur des hommes   en sélection   ,leur forme et l’ animation   trop de chose pour une équipe  ,un véritable  chantier laborieux pour un casting difficile faute de talents en herbe   aux portes et de poigne dans la gestion  pour d’autres raisons  les lions ne jouent pas libérés  et c’est visible ,perceptible  d’un regard curieux ;

Alors on s’entête à faire jouer EMANA comme personne n’en a besoin et ETOO comme personne ne veut le voir faire mais pourquoi ? pour un piètre résultat  et des prestations en dedans ,il va falloir changer  tout ça  car si demain se jouait la coupe du monde … ce visage des lions serait déplaisant ;

COMMENT PEUT ON TROUVER LA COMPLEMENTARITE AUPRES D’ ETOO ?

 si le rôle joué par l’intéressé lui même reste confus et inadapté aux besoins de l’équipe,  n’y trouvez pas de paradoxe c’est  un phénomène virale et  la tendance du moment,  c’est qu’il ya un truc qui ne tourne pas rond dans la stratégie et le discours , ETOO est avant centre mais il ne l’est pas ce soir pourtant il est toujours ,mais pour cela  il ne sera jamais  à la tombée d’un second  ballon sur corner car c’est lui qui le tire ,ni aux abois devant le but car c’est lui qui exécute les coups de pied arrêtés,   ni nulle part ailleurs parce qu’il est déjà partout ailleurs ,on ne peut pas tout faire tout seul  sur un terrain de football dans une équipe ,sauf pour  la gloire elle  ne se délègue  pas ,qui peut prouver le contraire ?

on y comprend  rien  laissant l’image d’un leader qui fuit ses responsabilités et ne souhaite pas s’ exposer  par le manque de confiance qu’il affiche en ce moment  pas  avec zéro  tir décroché dans le match on se demande pourquoi les lions se sont déplacés à MONACO  , si MANDJECK  à la 20ème minute  ne dévisse pas sa frappe on aurait souhaité  espérer mieux pour ne pas   rire  on  a plutôt souri, tout ça pour ça !

MANDJECK promet de beaux jours aux lions tout comme ses amis de la sélection olympique  comme FRANCK SONGOO et OLLE OLLE   mais son niveau technique nous semble encore loin de celui affiché actuellement pas MODESTE MBAMI à ALMERIA ;

 la sélection du Cameroun doit réunir les meilleurs joueurs en forme du moment et la liste de 30 joueurs que PAUL LE GUEN communiquera nous donnera plus d’indication sur le visage des lions qui séjourneront à DURBAN en Afrique du Sud l’été prochain.

 Si il nous était donné de choisir entre un joueur expérimenté en forme âgé de 28 ans  technique  évoluant en 1ère division en Espagne le championnat le plus technique d’Europe  titulaire dans son club et un jeune de 22ans moins technique et peu expérimenté évoluant en D2 allemande avec un marge de progression, pour une participation à la coupe du monde dans une composition d’effectif aux postes doublés, notre préférence reviendrait au premier comme suppléant ;

 MBAMI ou MANDJECK pour la coupe du monde deux styles différents dans la tenue dans un  secteur où le joueur d’ALMERIA est un cran au dessus tant techniquement que tactiquement ;

 Alors nous vous prenons au mot  puisque les listes ne sont pas fermées  pour un jeu  créatif il faut y remédier,   à PAUL LE GUEN  de savoir qu’il ya mieux sur le marché camerounais que ce que nous avons vu à MONACO, mieux pour la complémentarité et la dernière passe aux attaquants ,une  production et une vision  qui manque aux lions indomptables lorsque ETOO et EMANA rentre en rivalité inconsciente ou non il faut des hommes pour faire jouer les autres et des hommes qui apportent de la lumière au jeu ; des hommes qui  jouent  seulement  c’est utile mais lorsqu’ils  ne peuvent plus rien faire de mieux   que jouer simplement ,ils jouent mal quand leur talent plafonne .

LA REVELATION MATIP LE BAPTEME D’UN CHAMPION EN HERBE

A la reprise ,PLG change ses batteries déçu par  l’indigeste  prestation de ses hommes EMANA cède sa place à SOMEN ,MATIP prend la place de SONG blessé, et MAKOUN remplace ENOH  , mais dès la 46ème minute c’est NOUNKEU le toulousain qui a remplacé BASSONG en défense centrale qui va s’illustrer face à DI  NATALE  le buteur italien réussi à faire la différence  et manque d’ouvrir le score  donnant l’occasion à SOULEYMANOU de relancer le débat de l’émulation au poste de gardien de but par sa présence du jour ;

Les lions qui bénéficient  de la rentrée de MAKOUN sont mieux organisés en seconde période le temps pour nous de découvrir celui qui sera pour le public la satisfaction et la révélation JOEL MATIP  ce jeune de 18 ans de père camerounais et de mère allemande ,qui avait passé ses épreuves du bac en début de semaine avant de rejoindre les lions en stage ,lui l’amateur du SCHALKE 04 toujours sans contrat professionnel,  pour sa première sélection avec le Cameroun a séduit un public  camerounais  privé de football pendant 45 mn  par sa lucidité ,sa simplicité ,sa lecture du jeu , son intelligence malgré la barrière de la langue  , oui PAUL LE GUEN a eu le droit et le mérite d’insister pour sa sélection , cet enfant est un joyau  donné un peu mou  et timide dès sa rentrée  il se signale peu à peu par sa science du jeu  ,une prise d’information  au bout de l épée ,son football  à une et deux touches  de balle donne immédiatement de la vitesse au jeu des lions et une stabilité soutenue par MAKOUN qui y trouve un complément de style parfait,  lorsque les lions  remontent leur ligne de récupération du ballon par le travail de cette paire dans l’entrejeu ,nous sommes tous là unanimes que le CAMEROUN tient avec lui une valeur sûr de son vivier pour demain, il est là  sur le terrain presque naïf et ne réalise peut être pas que sa vie ne sera plus jamais la même par son choix à la nation paternelle il est simple et disponible, volontaire et  clairvoyant dans le jeu  JOEL MATIP a conquis le cœur du public camerounais et se positionne comme un candidat sérieux pour la participation à la prochaine coupe du monde, MATIP est un champion en herbe ,une étoile dans la nuit glaciale monégasque  ;

il ne se dégonfle pas face à GATTUSO rentré à la place de PIRLO  ,mais malgré cette vitesse retrouvée le secteur offensif des lions manque de mouvement de disponibilité et de créativité KOUEMAHA n’est pas dans le coup ,ETOO dans une contre attaque à la 56ème manque d’audace et de percussion peu aidé par les choix proposés   ,MBIA qui sur le flanc droit va peu à peu  sortir de ses bases va  essayer en vain  de lancer des attaques sur le flanc mais sans cohésion avec les autres c’est décousu et intempestif ça manque d’harmonie son remplacement à la 75ème minute par ABOUNA DZANA le jeune  amateur d’astres de DOUALA nous donne le temps d’apprécier la jeunesse montante ,un jeune sans complexe qui se jette à l’eau sans calcul  ,WEBO qui a pris la place de KOUEMAHA va stabiliser le jeu offensif des lions par des appels sur les cotés et donner subitement l’occasion à SAMUEL ETOO de revenir dans une rencontre galère jusque là , la décontraction affichée par le capitaine des lions sur un corner  en fin de partie montre l’importance accordée à sa prestation il salue son public ,se déconcentre ,manque son corner  ,une attitude désinvolte qui fausse la  donne et fixe la détermination d’un homme dans son projet , les signes qui ne trompent personne ,les lions sont entrain de perdre leur âmes au fil des jours ,à l’ultime minute ETOO qui sur le flanc droit réussi à perforer la défense italienne hésite de passer et de frapper  le classique d’un attaquant qui doute ;

la prochaine rencontre des lions est prévue fin mai il revient  à PAUL LE GUEN et à son équipe technique de se pencher sur la question  les lions n’ont pas perdus face au champion du monde c’est vrai ,mais nous somme inquiets à moins de 100 jours de cette coupe  du monde ,et pensons que le parcours des lions risque d’être compliqué si les joueurs individuellement nonobstant la mise en place collective ne dépassent pas leur fonction dans l’envie , la volonté de bien faire et les sacrifices qui s’y attachent ;

 ce match de MONACO est à oublier  car si demain se jouait la coupe du monde ce Cameroun là serait ridicule et ce n’est pas faute d’être patriote cette équipe ne fait pas rêver  oui les moutons marchent ensemble et n’ont pas la même valeur  ... jusqu'à preuve du contraire les lions sont besogneux .