samedi 220 mai 2010)

Ce soir à MADRID l’inter jouera sa finale de ligue des champions après celle perdu il ya 38 ans ,les troupe de JOSE MOURINHO essayeront de donner de la joie aux supporters intéristes  et « faire pleurer MORATTI »selon une expression propre à l’entraineur portugais qui souhaite que ses joueurs participent à ce bonheur par leur prestation de ce soir ;

Face à son mentor d’hier LOUS VAN GAAL  aux commandes au BAYERN MUNICH ,le spécial one tentera tout comme son adversaire du jour de rejoindre le  club fermé , des entraineurs ayant remporté la ligue des champions  avec deux clubs différents  ,mais l’inter lui est lancé sur la voie royale car en gagnant ce soir comme le Barça  avec SAMUEL ETOO en 2009 il remportera non seulement une victoire historique qui fuit la maison des nerazzurris  depuis 45 ans  mais réalisera un triplé de mémoire tout comme le BAYERN son adversaire du jour également champion et vainqueur de la coupe nationale en Bundesliga .

LE MATCH DU TRIPLE ,ETOO LA  RENCONTRE DES RECORDS

 Le match de ce soir donnera  une opposition entre deux équipes au style  quasiment identique des blocs compacts  dotés de forte puissance mais avec des argument s offensifs différents, l’inter avec son quatuor offensif ETOO –MILITO-BALOTELLI-SNEIJDER  qui s’appuie sur une défense en bloc et procède par des attaques rapides et incisives menées par période forte  sera opposé à OLIC, SCHWEINSTEIGER  ET ROBBEN ;

Le système MOURINHO qui est trompeur par sa rigueur qui exige de ses joueurs des efforts de replacement conséquents est une arme offensive redoutable par les hommes qui composent son onze de départ peu importe la formule choisie ,ETOO ,MILITO SNEIJDER , PANDEV ou BALOTELLI restent des attaquants de race  et de classe internationale suffisamment  expérimentés et  capables de faire basculer une partie à la moindre baisse de régime de l’ adversaire  , si le Camerounais venait à marquer ce soir ,son record serait  tout simplement historique il deviendrait le premier joueur au monde à avoir marqué lors de 3 finales de ligues des champions  ,pour le bonheur des milanais c’est un doux  vœu plein d’espoir !

L’INTER UNE EQUIPE DE CADRES

 Plusieurs clés s’offrent aux milanais pour venir à bout de leur adversaire du jour mais les troupes de MOURINHO devront d’abord rendre le respect du aux adversaires malgré l’absence de RIBERY confirmée en instances  par L’UEFA  le BAYERN MUNICH reste un grand d’Europe et l’histoire d’un club donne des repères et un esprit de gagne déjà connu dans la tradition européenne ,il ne faudra pas abdiquer ;

L’inter est une équipe de cadres  qui ne cède pas à la panique ,une équipe de guerriers ,des hommes de devoir construits à la sauce MOURINHO qui savent se mettre minables pour sauver la maison  mais dans  cette rencontre   l’équipe milanaise devra réduire les espaces aux allemands et obliger les joueurs clés du Bayern comme ROBBEN  et SCHWEINSTEIGER  à évoluer plus bas  par un pressing latéral de MAICON  , CHIVU ou ZANETTI en apport offensif soutien des milieux axiaux que seront CAMBIASSO  et STANKOVIC ou ZANETTI ,pour les buts et les mèches ETOO, MILITO, SNEIJDER sont  des armes redoutables face à l’axe central allemand assez tatillon avec  VAN BYUTEN et  DEMICHELIS les deux défenseurs centraux dont les automatismes ne nous ont pas parus rassurant depuis le début de cette phase de ligue des champions et même plus encore  ,tout au long de la saison depuis le départ de LUCIO vers l’adversaire du jour qui aura à cœur de prouver aux allemands qu’ils se sont trompés à son sujet ,le match de ce soir se jouera sous un  air de revanche LUCIMAR DA SIL VA FERREIRA n’a pas oublié à 32 ans que c’est avec le BAYERN qu’il a gagné 3 fois le championnat allemand après 5 saisons  et estime que VAN GAAL lui a manqué de respect

 «  chaque entraineur à son opinion c’est normal. Mais dans cette séparation on m’a manqué de respect ,je pense que j’en méritais un peu plus. J’aurais préféré que l’entraineur me parle d’abord moi avant de prendre sa décision » dit il  en parlant de VAN GAAL  qui en demandait un peu trop  à un champion du monde 2002 avec le brésil et à un joueur élu meilleur défenseur de la Bundesliga de lui apporter  plus de preuves de ses qualités ;

(SNEIJDER la clé du match )

Mais la clé principale de la rencontre pour les  milanais outre la performance collective du groupe de MOURIHNO elle sera dans la capacité de maintenir un rythme  soutenu dans le match de la première à la dernière minute par ses hommes relais CAMBIASSO et STANKOVIC ou  ZANETTI ,surtout   quand on sait que l’inter est une équipe qui  sait monter en puissance dans ses  matchs et  qui connait ses temps les plus forts après la reprise  , mais pour cela un homme devra  se distinguer et pourrait  se révéler comme l’homme de cette finale en la personne de WESLEYSNEIJDER le meneur de jeu hollandais face à VAN BOMMEL ; sa performance technique  risque de faire des dégâts coté allemand   nous espérons un match de rêve pour que la fête soit belle pour ETOO ,CAMBIASSO SNEIJDER ,SAMUEL ou ROBBEN   eux les  transfuges bannis du REAL MADRID pour un retour glorieux sur la terre mère  ;

Que le meilleur  gagne !!!