Avec les lions indomptables dorénavant toutes les déceptions se suivent et se ressemblent ,sous PAUL  LE GUEN elles sont encore plus affligeantes que du temps d’OTTO PFISTER  ,lui que nous avons voulu par sa jeunesse, moins sénile plus loyal ,plus à l’écoute ,plus rigoureux ,plus discipliné , est très vite rentré dans le système et dans le  rang en  plongeant  son modeste talent ,ses acquis et sa compétence  dans les doutes de notre confiance malheureusement ;

Samedi les lions ont porté le bonnet d’âne en devenant la première équipe éliminée avant la troisième rencontre de poule de la coupe du monde 2010  ,comme contre l’Egypte  ,le Cameroun  a encore perdu une rencontre largement à sa portée , faute d’un coaching juste et adapté à une compétition que le peuple Camerounais connait pour avoir vécu des désillusions par son passé, une humiliation que la nation camerounaise redoutait ;

Les lions ont bachoté comme des cancres dans cette coupe du monde il ne sera pas nécessaire de leur poser la question philosophique de savoir si « il est faut oublier son passé pour se créer un avenir » ni même à PAUL LE GUEN car le Cameroun a honte de cette jeunesse insolente ,imbue prétentieuse .

 la honte  subit par le CAMEROUN est  néanmoins la juste sanction d’une politique d’approbation de la pensée unique  et d’une méconnaissance de certains outils que l’on a cru  maitriser ,mais il ne faut pas se leurrer ,le monde  des lions indomptables camerounais est plus complexe qu’il ne parait, le ministre l’ a compris  bien tard , très tard parce que le mal était fait  , « on ne peut pas gérer le football avec des lutteurs et des judokas comme conseillers  spéciaux » nous dit un ancien lion indomptable désabusé  ;

LA NATURE RESERVE A CHACUN LA COMPENSATION DE SON ŒUVRE !

SAMUEL ETOO qui a vécu «  la plus grosse désillusion de sa carrière » avait  pourtant donné le ton d’une rencontre qui s’annonçait de bonne augure pour les lions mais avait il oublié que  lorsque DIEU a crée ce monde il avait  séparé la lumière et les ténèbres ,la victoire et la défaite marche ensemble il suffit de peu pour passer du rire aux larmes et  cette désillusion  d’un avis général  nous la savions évitable ,à  s’en mordre les doigts aujourd’hui on  ne peut  avoir  que de regrets ;

Avoir des regrets  pour les jeunes lions qui voulaient juste  vivre une compétition et tout donner pour le maillot de leur pays  et qui se sont vus voler leur rêve par un conflit d’égos et une gestion calamiteuse du groupe sur les dernières semaines de préparation par PAUL LE GUEN qui a servi  au CAMEROUN une duperie par une cabale  d’hypocrisie déconcertante dans ses rapports avec les joueurs ,les médias ,les autorités et même son staff ,des regrets douloureux qui lui valent le bonnet d’âne  des entraineurs de cette coupe du monde  une distinction pour laquelle il a réussi à coiffer sur le fil RAYMOND  DOMENECH ,il fallait le faire !

mais la nature réserve à chacun la compensation de son œuvre.

Se projeter dans la construction  de demain c’est facile ,trop facile après un échec aussi cuisant pour ne pas réclamer des têtes nous avons presque  envie de répondre au capitaine des lions indomptables  que c’est  l’impunité  institutionnelle qui a entrainé le CAMEROUN dans ce gouffre  et qui est une des raisons pour les quelles la nation camerounaise est meurtrie aujourd’hui triste depuis hier et abasourdie par le résultat de ce CAMEROUN- DANEMARK du 19 juin 2010 qui restera dans les mémoires comme le chant du cygne qui sonne la fin de la gloire pour une nation de football grande hier et ridicule aujourd’hui  ,encore  faudrait il  savoir admettre quand le rêve s’achève , savoir accepter  que tout est fini désormais et se dire que  s’en est fait pour les lions, le CAMEROUN ne fera plus jamais peur à personne ;

DU CHOIX DE LINZ A LA RESIDENCE DE DURBAN !

 La préparation athlétique du Cameroun a été menée de façon très studieuse ,très méthodique ,et très professionnelle selon le constat que nous avions effectué en Autriche malgré nos  réticences sur la ville de LINZ  à 266 m au dessus du niveau de la mer nous avons posé la question cruciale des enseignements de la CAN par rapport à l’altitude qui attendait  les lions en AFRIQUE DU SUD   a ALEXANDRE RIBEIRO sur le choix d’un site peu adapté à une préparation adéquate  des efforts en moyenne altitude , selon lui l’avis général des médecins  des autres nations avaient motivé ce choix  , les risques étaient négligeables nous avait il répondu ,mais nous aurions souhaité ne pas avoir raison et voir le CAMEROUN gagner face au Japon et face au Danemark  mais les lions ont manqué de gaz ,et de part cette résidence à DURBAN à 0 m quasiment au niveau de la mer,  n’a pas arrangé le problème de la fraicheur des hommes qui tout comme l’équipe de France courait en puissance  jusqu'à perdre le souffle  là ou l’effort se devait d’être le plus court et le moins violent possible pour rester lucide ;

l'altitude coupe les jambes à la pause quand on est insuffisamment préparé à l'affronter.

 PAUL LE GUEN a failli sur ce point banal en n’écoutant pas  cet appel tout comme DOMENECH qui n’a pas écouté GUY ROUX sur la même question ,or LE GUEN  savait que les 2 premiers matchs des lions se jouait  en temps hivernal à  BLOEMFONTEIN (1400m) et  à PRETORIA (1523 m) or aucune des rencontres de sa préparation n‘avait intégré ce facteur pour évaluer les performances de ses hommes  ni après  ,ni même  pendant son stage  en somme nous débouchons sur  les mêmes causes athlétiques  qui nous avaient valu la débâcle de LUBANGO , que  ni le ministère ni la Fécafoot n’ont soumis à expertise  puisqu’aucun bilan n’avait  été  fait après la CAN 2010 sinon Que celui  de virer THOMAS NKONO qui avait osé dénoncer les complicités maladroites de PAUL LE GUEN et de SAMUEL ETOO celles là qui nous auraient couté la défaite face au JAPON  nous valant une moribonde équipe des lions indomptables sans identité ni fil conducteur ce fameux premier match qui est  la cause des regrets eternels coté camerounais  .

Si le gouvernement camerounais venait à ne pas prendre des sanctions  tant pour la tutelle que pour la fédération  en ce qui concerne la gestion des lions et son administration  ce serait cautionner une mécanique désastreuse  car le projet des lions 2010 celui du football camerounais 2009-2010 a échoué avec l’élimination des U19 en coupe du monde en EGYPTE et la sortie des lions au 1er tour du mondial africain la messe est dite, le football camerounais sur le plan international est un fiasco il faut le dire .

Le Mexique , LE PARAGUAY ,LE CHILI ,l’URUGUAY  souffriront moins de ce facteur les premières semaines, alors que nous risquons de voir l’ANGLETERRE ,l’Espagne  ,La France  bien à la peine à la fin du premier tour l’altitude sera un adversaire ,le temps aussi ,le staff camerounais a eu les moyens d’y remédier hélas !

Le CAMEROUN au soir du 24 juin reprendra la route pour YAOUNDE le temps de laver un affront ou alors de quitter la scène mondiale avec la pire des prestations historiques  si les lions venaient à perdre  face à la HOLLANDE ;

Le temps pour le public camerounais de voir RIGOBERT SONG ,GEREMI NJITAP ,pour la dernière fois sous le maillot des lions pour un baroud d’honneur , l’ancien capitaine qui a été manipulé par PAUL LE GUEN qui a même pousser la trahison et le manque  de respect plus loin en le retirant sur la composition plébiscitée  par les joueurs   à leur grande surprise avant le match CAMEROUN –DANEMARK ,un atout psychologique majeur que l’entraineur camerounais n’a pas jugé bon d’utiliser  comme une victime qui creuse sa propre tombe ;

UNE TACTIQUE A LA RUE ET SANS RELIEF !

 La défense camerounaise qui a continué à prendre de l’eau depuis la CAN n’est donc pas du fait des hommes incriminés mais de la stratégie défensive collective mise en place par PAUL LE GUEN qui n’a jamais su répondre aux exigences et problèmes tactiques qui se sont posés aux lions pendant les deux compétitions ,BASSONG le suppléant de SONG qui n’a jamais su commander la défense camerounaise nous a paru tendre dans certaines situations de jeu qui nous ont ramené à l’esprit la présence du vieux lion ; une ligne de récupération basse et mal disposée véritable gruyère pour les attaques adverses ;

la mauvaise couverture défensive sur le flanc gauche qui a handicapé les lions pendant tout le match a mis en évidence les carences tactiques de PAUL LE GUEN ,tant dans le repositionnement de son effectif en cours de match que dans son coaching en remplacement lui qui avait choisi de faire attendre MAKOUN alors que les joueurs lui avaient proposé de le faire commencer et de le remplacer avec ENOH en deuxième partie de rencontre a fait tout le contraire pour assoir une sorte d’autorité par orgueil comme  si nous en étions encore là.

Si la désillusion de SAMUEL ETOO est grande la frustration des jeunes ne l’est pas moins ,avec un groupe dont le potentiel s’est  avéré largement au dessus de la moyenne des forces en présence le Cameroun  se retrouve éliminé pour des raisons qui pour nous ont paru  évitables ;

LE FORUM NATIONAL DU FOOTBALL …COMME UNE CHARRUE AVANT LES BŒUFS !

 une année 2010 comme la fin d’un cycle ,une génération s’en va une autre arrive  malgré le désastre    marquant pour les lions ,un cycle qui nous laisse plein d’ enseignements sur le brassard  et le pouvoir dans un groupe social ;  dorénavant il sera question de relève après le triste épisode de cette coupe du monde  ,mais la nation camerounaise risque de s’en remettre difficilement  le football était la dernière bouffée d’oxygène  d’une jeunesse mal en point  nous avons bien peur qu’avec une telle débâcle tout le chancelant système du football camerounais  soit ébranlé ,une onde de choc qui pourrait toucher  les jeunes ,les éducateurs ,le public débouchant sur une perte de confiance envers les instances ; le forum national du football n’a-t-il pas eu lieu trop tôt comme une charrue avant les bœufs ?

2012 marquera le 4ème cycle des lions indomptables une tendance qui s’annonce poussive que les camerounais  doivent se préparer à négocier  avec beaucoup de recul et de sagesse il nous faudra du temps pour rebâtir un football local compétitif par lequel passe une grande équipe nationale , encore faudrait il que  le pouvoir central le veuille ,le Cameroun n’ a pas d’autre  choix  ,ni d’alternative gracieuse  pour un avenir meilleur ,tout passera par de nouvelles  infrastructures , les espaces de jeu, et  les terrains dans les villes pendant  ce temps  notre  peuple réapprendra  à perdre sans passion ,à gagner sans orgueil une forme d’humilité que les camerounais ont perdu  avec le temps ,un manque de modestie  qui amplifie la tristesse et surévalue les attentes de notre équipe nationale qui n’a de cesse de montrer ses limites ;

chers amis  sportifs  ne serait il pas mieux  de bâtir une grande équipe avec des joueurs moyens  et combattants  que de garder une équipe moyenne avec des grand joueurs  peu soucieux des valeurs de  la patrie ?

Même si l’actuel capitaine peut accompagner les lions jusqu’à la CAN 2012 au GABON et en GUINEE équatoriale ,  le problème de son imminent départ anticipé va réellement se poser dans  cette sélection camerounaise  ,une éventualité dans l’air  du temps qui pourrait venir de lui-même par exaspération des critiques et de la pression que représentent les responsabilités nationales avec le double fiasco de l’année 2010 il faudra beaucoup de cran pour faire fasse aux attaques diverses du public camerounais et des cadres de la maison lions mais aussi plus de  concessions pour partager le leadership avec les nouveaux leaders que sont EMANA ,ALEXANDRE SONG , STEPHANE MBIA voire ASSOU EKOTTO la personnalité la  plus affirmée de ce quatuor qui impulsera la dynamique de la nouvelle génération  vers  le BRESIL  en 2014.