JOSEPH BESSALA  L’EMBLEME D’UNE JEUNESSE S’EN EST ALLE .

Quand les souvenirs de notre jeunesse nous envahissent parfois dans la nostalgie du temps ,une image ,un moment ,un évènement s’impose à notre rétrospective pour  vivre comme un flash  les faits marquants d’une existence que chaque heure passée a rempli de péripéties.

Nous ne saurions  donner un sens au cinquantenaire sans y coller le visage d’un des enfants de notre pays qui  a su porter hauts les couleurs de la nation après l’indépendance  du CAMEROUN ;

En 1965 lorsqu’il remporte les jeux –d’Afrique à BRAZZAVILLE en république du Congo  ,l’hymne camerounais se chante  encore dans sa première version signifiant comme il plaisait aux forces  coloniales «  qu’autrefois tu vécus dans la barbarie »

Né le  1 janvier 1941 à DOUALA  originaire de la LEKIE  Jo BESSALA ,décédé  le 24 avril dernier de suite d’une longue maladie , a été inhumé dans la localité d’ENOBITA (arrondissement d’ELIG NFOMO) le 19 juin 2010 ,un choix de date  mystérieux , surprenant  ,irrespectueux compte tenu du calendrier des lions indomptables   en coupe du monde , un enterrement voulu discret, pourquoi ?

nous n’en savons rien,  après 54 jours de tergiversation administrative, une attitude  qui a frôlé l’indignation, quand on se souvient  que JO BESSALA a été le premier médaillé olympique de l’histoire sportive de notre nation  à MEXICO en 1968 médaillé d’argent   en BOXE perdant en finale devant l’allemand WALTER WOLKE, ça choque ! et au curé de dire :

 « Comment se fait-il que ce grand homme soit enterré un jour où nous sommes aussi distraits … « Comme c’est le lot de nos  héros, il n’a pas reçu grand-chose de ce sacrifice .»

Deux fois champion d’Afrique des WELTERS ,en 1966 à Lagos au Nigéria il bat EDDY BLAY et deux ans plus tard face au zambien JULIUS LUIPA à Lusaka (1968) il confirme en conservant sa ceinture  hors de ses terres ce qui rend ses succès plus symboliques ;

Alors Qui peut imaginer l’enterrement de ROGER MILLA le  jour d’un match des lions indomptables  ?

 que DIEU lui prête longue vie  ,nous avons vécu cet impression de  mépris il ya quelques années pendant les obsèques du Maréchal MBAPPE LEPPE   il est  triste de ne pas voir une nation accompagnée ses défunts champions  dans la prière, des hommes d’honneurs que la nation perd sur le chemin à notre avis mérite plus d’égards et de considération, c’est une question de  sensibilité humaine  et de gratitude élémentaire .

« JO  BESSALA »UN CITOYEN CAMEROUNAIS SYMBOLE DE L’UNITE NATIONALE !

Celui à qui la boxe camerounais doit ses plus grandes lettres de noblesse ,a su marquer l’histoire de notre continent , mais  pour le Cameroun, JO était le symbole d’une jeunesse unie  dans le sport  au-delà des diverses tribus de notre pays ,au delà des divisions régionales JO ETAIT UN CITOYEN CAMEROUNAIS UN CITOYEN DE L’UNITE NATIONALE car tout camerounais se reconnaissait en lui comme une fierté de la patrie .

Joseph BESSALA s’en est allé ! laissant dans nos mémoires l’image  du  plus grand boxeur du siècle de notre continent , à 62 ans il  rentre désormais au panthéon du sport camerounais   promu à titre posthume officier de l’ordre  national  de la valeur ,dans le respect de la mémoire et des œuvres de nos concitoyens les plus émérites ,par cet hommage  au nom des sportifs camerounais de la diaspora Merci   JO que ton âme repose en paix !