JOEL MATIP HOSPITALISE DES SON RETOUR DU CAMEROUN !

Alors que l’automne venait à peine de marquer ses premiers signes en EUROPE , voila que les lions indomptables du Cameroun sont appelés à se regrouper pour un match capital comptant pour les éliminatoires de la CAN 2012 contre la république démocratique du Congo ;

GAROUA est la ville choisie par les autorités pour cette rencontre , même si il n’ ya rien à redire sur cette décision ,nous avons même   eu envie de croire que le choix de la ville était justifiable pour un relooking de MFANDENA, mais quand on regarde de plus près, on émet des réserves et on se met à douter de tout ; nos autorités n’ auraient ils pas eu largement le temps de réaliser cette tache depuis le  7 juin  dernier ? depuis combien de temps le calendrier FIFA est il  communiqué aux nations  ne pouvait on pas prévoir ces travaux ? depuis 2008 nous savons ce que la FIFA a prévu jusqu'en 2014, par ce constat la gène s’installe  car il s’est bien passé 5 mois sans activité majeure  de football au stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé pour cause de coupe du monde ,depuis plus de 4 ans  les lions livrent la quasi-totalité de leurs rencontres amicales FIFA  à l’extérieur, certains soutiendront la facilité de regroupement des joueurs vivant en Europe ,en les envoyant à GAROUA pour un match officiel et en les faisant voyager dans un gros porteur militaire cet alibi se démonte de lui-même les lions doivent redescendre sur terre   il n’y a qu’une solution pour panser les plaies qui entrainent un désaveu du public  :Allez au devant de celui-ci  et non le fuir ou encore l'éviter.

Certains poseront donc la question absurde de savoir si cette ville n'est pas au cameroun ,nous leur répondons que Oui mais ... 

GAROUA fait partie du Cameroun, et le Congo n’avait pas le choix du site ,nous si.

 

Alors en regardant de près les indications touristiques du mois de septembre  auprès de l’OMS (organisation mondiale de la santé) la zone nord du Cameroun était  classée  à risques, un risque que nous avons pris et qui nous a couté l’indisponibilité  suite à un choc de MBIA et  une  réaction par choc sceptique de CHOUPO MOTING, l’injection d’un vaccin à des sportifs de haut niveau est une partie de poker quand elle est improvisée elle peut  même mal tourner dans certains cas et créer des effets contraires dans le métabolisme dans une période d’instabilité car il s’agit des agents infectieux inactivés, l’anaphylaxie est possible, mais la diarrhée, les maux d’estomac ,des nausées qui peuvent être confondus à une gastroentérite peuvent survenir comme ce fut le cas ; on glisse petit à petit vers une mise en danger de la vie d'autrui lorsqu'on ne maitrise pas la suite des évènements et les réactions des agents infectieux et qu'au principe de précaution élémentaire on fait abstraction.

 

Rentré dimanche soir du Cameroun  JOEL MATIP a été admis  lundi à 11h au CHU ESSENER en Allemagne ou il a étéconduit par sa soeur , on soupçonne une fièvre tropicale contractée dans son pays d'origine pendant le regroupement des lions ,MATIP  souffrirait de violents maux de ventre et serait  actuellement en observation pour une journée dans les services  de gastroentérologie du CHU son retour sur les terrains dépendra de son indisponibilité selon son club.

LES LIONS N’ONT PAS TOUT PERDU !

Dire que Les lions en allant à Garoua n’ont pas tout perdu , ils ont pris un point dans un match qu’il n’avait pas les moyens de tuer depuis la liste des 23 publiquement contestés par l’opinion  ils ont également gagné un programme de vaccination fortuite contre le choléra dont ils auraient bien pu se passer  une sacrée pioche pour un week end à oublier ;

Après la sélection des joueurs sans club qui a fait tant de bruit, plusieurs aléas ont plombé la semaine des lions ,au maintien des blessés avant le rassemblement dans la tanière  MAKOUN , BIKEY , sont venus s’ajouter   tous les coups de sort de la semaine de l’incertitude de SAMUEL ETOO,  à celle de CHEDJOU  ,les réactions sceptiques de MBIA ET CHOUPO MOTING un ensemble de couacs qui donne matière à réfléchir sur l’effectif des lions qui par constat affligeant est jugé moyen très moyen pour tenir haut le flambeau.