C’était un jeudi triste ce 26 juin 2003 à Lyon ,dans le monde, et au Cameroun en particulier , terre chère de nos ancêtres là bas la douleur n’avait jamais connu commune   mesure ,  nous étions tous abasourdis devant les faits, l’histoire avait choisi de figer le temps et les mémoires par le silence  d’un cœur  qui avait cessé de battre , ce soir là , la lumière dans l’arène s’est éteinte au dernier battement , de la vie à l’imprévisible  trépas , tu as laissé en nous un vide incommensurable .

10 ans  Après , bien de choses ont changé , c’est  comme si avec toi la victoire  s’en était allée , le Football de ton pays  le Cameroun est  devenu on ne peut plus triste à vivre , c’est au forceps que dorénavant  notre destin se dessine. Les saisons sont devenues capricieuses, les succès  d’antan des lions ,se font rares, le chaos a rongé la maison hélas à nos regrets éternels chaque jour qui passe nous rappelle ta grandeur, ton charisme et ta discrétion.

Dans le vestiaire ton éclat de rire , manque à toutes tes victimes, , il n’ya plus personne désormais pour mettre de la mousse à raser dans les chaussures des coéquipiers ,l’émérite champion que tu as été a inspiré beaucoup de jeunes footballeurs de notre pays , mais hélas personne ne nous a rendu jusqu’à ce jour la dimension de l’immense leader que tu as été pour la Nation.

La nation  te pleure toujours  , le vide est grand, le passage de l’homme ici bas ne laisse que ses œuvres et l’écume de son histoire  car la vie est courte, la tienne l’a été encore plus , mais par ce fait  dans le cœur des tiens , de tes amis ,de ta famille  à jamais ne s’effacera le symbole  .on ne t’oubliera jamais.

Puisse ton esprit nous accompagner ce weekend car nous serons nombreux à Paris pour te commémorer et te dire en chœur combien tu manques à ton pays ;

A Toi Marco 10 ans après encore MERCI !