ETOO :MA PREMIERE JOURNEE EN NERAZURRI


 Samuel ETOO a découvert le public milanais peu après sa remise de maillot et une conférence de presse qu’il a tenu aux cotés de JOSE MOURINHO au centre d’entrainement ANGELO MORATTI pour sa première journée sous les couleurs de l’Inter cet après midi ; l’attaquant camerounais lors de sa conférence de presse a tenu d’abord en gentleman à saluer le FC BARCELONE et ses anciens coéquipiers remercier l’Espagne avant de préciser à l’Italie que désormais son projet se trouve à MILAN pour lequel il va travailler dur  pour gagner des titres et particulièrement la ligue des champions avec son  nouveau club ;

« je tiens à saluer mes anciens camarades de BARCELONE ,les amis que j’ai laissé là bas les fans qui m’ont adopté dès le début ,j’ai passé treize ans en Espagne et tout a été merveilleux ,j’ai défendu le maillot BLAUGRANA avec honneur ,je m’en vais la tête haute  après avoir presque tout gagné, maintenant je dois écrire mon histoire ici, je suis arrivé où je voulais être :à l’INTER »

Pour IBRA  le camerounais se défend de toutes comparaisons à chacun son destin en souhaitant toute la réussite possible à son prédécesseur et successeur  « ne me comparez  pas à d’autres je suis moi-même avec le  parcours que vous connaissez et mon passé parle pour moi IBRA est un grand et je lui souhaite le meilleur dans une équipe que j’aimerais toujours »

ETOO s’est ensuite livré à une séance d’entrainement d’évaluation après un entretien avec MOURINHO  sous les ordres du préparateur physique de l’inter RUI FARIA pendant trois quart d’heure avant de quitter le terrain .

La suite de sa préparation d’avant saison se fera sous forme d’un programme individualisé qui le mènera au 8 aout pour la super coupe d’Italie à PEKIN avant de rallier Paris sous les ordres de Paul le GUEN en vue du match  du 12 aout qui opposera les lions indomptables du Cameroun à l’Autriche  .

LE Camerounais  a été applaudi par un public milanais dans lequel se distinguaient les fans des lions indomptables qui lui  ont rappelé ce que la Nation attend désormais de lui et de ses coéquipiers